FR UK ES

Benedicte PERRON - TRIATHLON

Peux-tu te présenter (sport pratiqué, depuis combien de temps …) ?

Benedicte Perron, triathlete en courseJe m’appelle Bénédicte Perron, j’ai 26 ans et j’habite en Bretagne. Je pratique le triathlon depuis que j’ai 8 ans. Au lycée j’ai intégré le pôle espoir triathlon de Montpellier. J’ai arrêté le triathlon ensuite pendant quelques années lors de mes études. 

J’ai commencé le triathlon longue distance après avoir passé 1 an en Australie. Avec mon papa, habitué des Ironman, on s’est lancé le défi de faire l’IRONMAN de Nice en 2017. Depuis, j’ai eu la chance de participer à plusieurs triathlon longue distance « emblématiques » : les championnats du monde Ironman à Hawai en 2018, où je me classe 4ème de ma catégorie, le Norseman où je suis black finisher en 2019.

Pourquoi le triathlon ?

J’ai commencé le triathlon un peu par hasard. Ma famille est très sportive donc je cherchais moi aussi « mon sport ». Après avoir testé plusieurs disciplines (comme le tennis où j’étais franchement pas très douée haha), je me suis inscrite dans le club de triathlon de ma petite ville (les écureuils de plouay, où je suis toujours licenciée aujourd’hui). Je me suis vite prise au jeu. Je déteste m’ennuyer, et je crois que le triathlon m’offre cette possibilité de toujours « changer » de sport, de séances, de sensations… 

Benedicte Perron, triathlet portant le drapeau breton

Comment gères-tu ta préparation ? Comment abordes-tu cette nouvelle saison ?

Pour tous les gros objectifs pour lesquels je me suis préparée, je me suis entrainée avec un plan d’entrainement. Pendant mes premières années sur IRONMAN, je suivais à la lettre toutes les séances… Aujourd’hui, avec l’expérience peut-être, je suis un peu plus souple. Je me connais mieux et je sais ce dont j’ai besoin pour tel ou tel type d’épreuve. Je suis très endurante, mon objectif pour cette saison est de retrouver un peu de vitesse et de dynamisme. 

 

Quel est le plus beau souvenir de ta carrière ?

 Mon plus beau souvenir c’est probablement le Norseman. Une belle et « longue » journée entourée de ma famille. 

 

As-tu une course qui te fait rêver ?

Il y en a beaucoup ! Pas que en triathlon, en vélo et en trail-running, peut-être même en natation (je n’aime pas trop nager haha).

Benedicte Perron, triathlete portant le drapeau bretonEt la nutrition sportive au quotidien, quelle importance y apportes-tu ?

La nutrition est un domaine très très important au quotidien, dans le sport et en compétition. Pour ma préparation à Hawaï, j’ai fait très (trop) attention à mon alimentation. Mon but était d’arriver la plus sèche et affutée possible le jour de la course. Une rigueur difficile à tenir au quotidien et pas très épanouissante. Surtout que les performances ne sont pas meilleures. Aujourd’hui je suis une bonne vivante, et j’adore ça ! Je mange de tout en me faisant tous les jours plaisir ! Evidemment, en étant sportive, je connais les bases d’une bonne alimentation, non pas pour être affutée, mais pour être performante et bien dans son corps (et dans sa tête). 

Comment utilises-tu les produits Meltonic et quel est ton retour après quelques semaines d’utilisation ?

J’ai découvert les produits Meltonic en début d’année, grâce à mon père, il m’avait donné un gel ( le gel salé) sur une séance longue à vélo avant un hypoglycémie certaine haha. J’étais au début assez méfiante car je ne tolère d’habitude pas les gels (pour le goût, la texture, la difficulté pour avaler…). Ce jour là, j’ai beaucoup apprécié.
Puis quelques semaines plus tard, j’ai testé plusieurs des produits Meltonic, les gels et les barres notamment. Un franc succès. Cet hiver j’ai préparé la Saintelyon, j’ai rencontré pendant les courses de préparations des réelles difficultés à manger en courant. Pas faim, du mal à avaler, des maux de ventre. Des barres que j’adorais manger à vélo par exemple, impossible de les avaler en courant. J’ai donc testé sur un 45km, les gels (les salés de Meltonic, mes préférés) et depuis je ne prends plus que ça ! J’ai fait les 78km de la saintelyon qu’avec des produits Meltonic et du coca ! Les gels sont très liquides, ils ont un bon goût de miel mais pas du tout écoeurants ! J’ai testé également le gâteau sport juste avant le départ de la saintelyon, il est très bon et très léger !

 

Vous souhaitez en savoir plus sur Bénédicte ? Suivez-la sur ses réseaux sociaux (Facebook - Instagram) !

Expreso mi opinión

Para dar su opinión sobre este producto, elija por favor una nota entre 1 y 5 haciendo un clic en las etrellas

* Los recuadros con asterisco son obligatorios.
Nuestras sugerencias
Consejos relacionados